Actualités Automobile

Une nouvelle règle sur la pollution automobile votée en Février en Europe

24 janvier 2016 — by Céline0

main

Actualités Automobile

Une nouvelle règle sur la pollution automobile votée en Février en Europe

24 janvier 2016 — by Céline0

Il y a une grande différence entre la théorie de la pollution automobile et la réalité, une fois sur la route. C’est pourquoi, il est primordial de redéfinir les futures normes en conditions réelles.

L’émission des gaz polluants recensés selon une procédure plus stricte :

Le mois de Février prochain, le Parlement Européen votera donc sur les normes d’émissions de gaz polluants par les véhicules à moteur Diesel, lors des conduites réelles sur route. Le vote a été programmé pour le 18 Janvier 2016 mais sera au final effectué en Février 2016 au cours d’une séance plénière du Parlement.

Ces nouvelles règles sur les rejets des gaz polluants ont été élues en fin Octobre par des experts et des représentants de l’Etat sous la direction de la commission Européenne. Pour les tests effectués dans les laboratoires, un taux d’émission NoX ou oxyde d’azote à 80 mg par kilomètre a été imposé. Le comité technique s’est reposé sur cette limite et a ajouté une marge d’erreur en prévision des facteurs changeants lors d’une conduite réelle.

A partir de l’année 2017, les véhicules ne devraient pas excéder le taux d’émission NoX ou oxyde d’azote de 80 mg/km pour obtenir l’homologation lors des tests de conduites en conditions réelles. Des critiques contre le comité de Bruxelles se sont fait entendre car ces normes Européennes ont été seulement établies par des comités techniques sans les consentements du Parlement Européen et des ministres de l’Union Européenne, tenus à l’écart. C’est pourtant la solution idéale pour avoir un ensemble homogène.

Les difficultés sur les procédés

Face à ces nouvelles normes, les députés de la Commission Environnement du Parlement européen ont exprimé leur mécontentement. Ils ont entre autres lancé un avertissement aux régulateurs. D’un autre côté, certains élus estiment qu’elles sont encore trop tolérantes.

C’est à la suite du scandale des moteurs truqués chez Volkswagen que la polémique sur le sujet a été créée. Ce scandale a entre autres ouverts les yeux de tous les acteurs concernés sur les problèmes de mesure d’émissions. Les votes en commission spécialisées devront quand même être suivis en plénière.

Un responsable du Parti populaire européen ou PPE, ayant le plus de siège au Parlement, annonce que son parti concerte actuellement avec les sociaux-démocrates et d’autres groupes. Et ce dans le but de rechercher une solution alternative. En cas d’objection, l’absence de règles sera maintenue pour les années à venir. D’autant plus que les votes sont anonymes.

Il est impossible pour le Parlement et le Conseil, les deux co-législateurs européens du comité technique de négocier. Soit ils adhèrent, soit ils expriment leur veto. Les constructeurs automobiles retiennent leur souffle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *