Actualités Automobile

Volkswagen ne rachètera pas les véhicules truqués à leurs clients allemands

26 janvier 2016 — by Céline0

main

Actualités Automobile

Volkswagen ne rachètera pas les véhicules truqués à leurs clients allemands

26 janvier 2016 — by Céline0

On murmure, dans la presse allemande, que Volkswagen va devoir racheter à leurs propriétaires un véhicule sur 5, aux Etats-Unis, parmi ceux qui sont équipés des moteurs truqués. Ceci équivaut à 115.000 voitures. Cependant, la grande firme de construction automobile ne souhaite pas traiter ses clients allemands avec la même faveur.

Une association de consommateurs à l’attaque

Le chiffre évoqué plus haut n’a pas été confirmé par le géant de l’automobile, mais il ne l’a pas démenti non plus. En tout cas, la décision de la firme de se racheter, Outre-Atlantique, n’a pas manqué d’inciter les clients allemands à également reconsidérer leur situation. En effet, une association de consommateur allemande demande à Volkswagen de faire amende honorable et d’offrir, par conséquent à ses clients allemands, de racheter les voitures diesel dotées de moteur truqué. Cependant, la firme a rejeté cet appel, ne trouvant pas de raison valable qui justifie ce rachat. De son côté, Klaus Müller, président de la Fédération nationale des associations de consommateurs affirme que c’est « une solution rapide et pragmatique pour beaucoup d’automobilistes ». Pour le moment, Volkswagen « est en pourparlers avec les autorités américaines », selon Enrico Beltz porte-parole du groupe, mais « rien n’est encore décidé ».

Remise aux normes des moteurs, en Europe

Le scandale a éclaté aux Etats-Unis en septembre dernier, lorsque Volkswagen a avoué avoir installé dans le moteur diesel de 11 millions de voitures dans le monde un logiciel permettant de fausser les résultats des tests antipollutions. C’est à partir de-là que des mesures ont été prises et chaque décision a été différente selon les pays. Pour l’Europe, Volkswagen va remettre aux normes les moteurs truqués, à partir de ce mois-ci. Il s’agit d’une simple opération du logiciel ou d’une installation de pièce sur le moteur. Cette intervention ne demande qu’une heure, tout au plus au garagiste, mais cela va coûter dans les 500 millions d’euros au constructeur pour quelque 8,5 millions de véhicules équipés du logiciel truqueur, dont 2,4 millions en Allemagne.

Indemnisation pour les Américains seulement

Aux Etats-Unis, on a inventorié 580.000 véhicules affectés par ce moteur truqué. Cependant, dans ce pays, les normes en ce qui concerne les émissions d’oxydes d’azote sont très rigoureuses. Pour le moment, il n’existe pas encore de compromis entre Volkswagen et leurs clients. En effet, il faut trouver un accord qui résoudra le problème sans affecter la performance des moteurs ou la consommation des voitures. C’est pour cela que l‘hypothèse de rachat est née et tend à se confirmer. La seule décision annoncée par Volkswagen a été d’offrir une compensation de 1.000 dollar par voiture pour les automobilistes américains, avec une assistance gratuite de trois ans, en cas de panne. En revanche, la firme refuse d’indemniser les clients de l’Hexagone

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *